La maladie cœliaque et l’alcool !

La maladie coeliaque et l’alcool !

J’ai la maladie cœliaque, quel alcool puis-je boire ?

L’alcool reste mauvais pour la santé et peut avoir des effets secondaires, que tu sois atteint ou non de la maladie cœliaque.  Tu dois comprendre alors que la consommation de l’alcool doit être super raisonnable !

Concernant le gluten, les alcools qui n’en contient pas sont le cidre, le vin, le sherry, les spiritueux, le porto et les liqueurs.

Les eaux-de-vie distillées ne contiennent du gluten que si des ingrédients contenant du gluten sont ajoutés après le processus de distillation. Dans ce cas, il existe une législation sur l’étiquetage qui garantit que l’étiquette du produit indique clairement si du blé, de l’orge, du seigle ou de l’avoine ont été ajoutés.

La distillation implique un chauffage prolongé pour produire une vapeur et les différents composants s’évaporent à des températures différentes afin de pouvoir être séparés. La vapeur est ensuite recueillie et refroidie pour former un distillat (boisson alcoolisée liquide).

Le gluten ne forme pas de vapeur, donc même si l’ingrédient de départ est le blé, l’orge ou le seigle, le gluten ne passe pas dans le liquide distillé final. 

Les boissons ayant un titre alcoométrique volumique supérieur à 1,2 % ne doivent pas obligatoirement mentionner tous les ingrédients. Si elles contiennent un allergène (y compris des céréales contenant du gluten), elles doivent le déclarer sur l’emballage, par exemple “contient du blé”.

Une exception est faite si le nom de la boisson contient le nom de l’allergène, par exemple “bière de blé”, alors une déclaration “contient du blé” n’est pas nécessaire. L’emballage doit cependant indiquer clairement quels sont les allergènes présents.

La bière, les lagers et les stouts ne sont pas distillées et subissent un processus différent appelé fermentation. Elles contiennent des quantités variables de gluten et ne conviennent pas à un régime sans gluten, mais il existe des options sans gluten.

Il existe deux types de bière sans gluten, la bière naturellement sans gluten et la bière sans gluten avec élimination des glutens. Pour les deux types, la loi prévoit que les fabricants ne peuvent étiqueter une bière sans gluten que si elle contient 20 ppm ou moins de gluten. En outre, une bière sans gluten fabriquée à partir d’orge doit, en vertu de la loi sur l’étiquetage des allergènes, indiquer sur l’étiquette qu’elle “contient de l’orge”.

Comment la bière peut-elle être certifiée sans gluten ?

Selon la loi, les fabricants ne peuvent étiqueter leur bière sans gluten que si elle contient 20 ppm ou moins de gluten. Les tests en laboratoire sont le meilleur moyen d’évaluer la quantité de glutens dans un produit, mais il peut y avoir des difficultés lorsque l’on teste la bière en utilisant la méthode habituelle du sandwich R5 ELISA (couramment utilisée pour les aliments), en raison de la décomposition des glutens. Il existe une autre méthode (R5 ELISA Compétitive) qui est plus efficace pour mesurer les glutens dans la bière et d’autres produits hydrolysés ou fermentés.

Les scientifiques continuent à explorer d’autres techniques pour essayer de faire progresser l’analyse du gluten dans les produits alimentaires et les boissons, comme la spectrométrie de masse, la PCR (réaction en chaîne de la polymérase), les aptamères.

Source : Coeliac Uk

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire