Symptômes

Les symptômes de la maladie cœliaque sont hélas très variables d’une personne à l’autre.

L’organisme atteint de maladie cœliaque perd sa capacité d’absorber correctement les nutriments provenant de l’alimentation. Cela à cause de la réaction auto-immune qu’il développe à la rencontre du gluten qu’on trouve dans le SABOT (Seigle, Avoine, Blé, Orge et Triticale) en général. Cette réaction auto-immunitaire se produit dans l’intestin grêle, la production des anticorps est un signe que le corps confond le gluten avec un corps étranger qu’il devrait éliminer. Les auto-anticorps s’attaquent à la gliadine en la considérant comme un poison, les villosités de la paroi intestinale s’aplatissent.

La maladie cœliaque provoque donc une atrophie villositaire (destruction des replis de la muqueuse et du tissu conjonctif de l’intestin grêle).

Ces villosités filiformes ressemblant à des poils qui attrapent et absorbent les nutriments provenant de l’alimentation. Dans la maladie cœliaque, les villosités s’aplatissent ou disparaissent suite à la réaction auto-immunitaire provoquée par la présence du gluten. La disparition des villosités altère la structure de la muqueuse intestinale entraînant une mauvaise absorption des nutriments, en particulier du fer, du calcium et de l’acide folique

A la découverte de la maladie cœliaque, les problèmes les plus fréquents étaient digestifs (douleurs abdominales, ballonnement, diarrhées, …etc), mais aujourd’hui, elle ne se manifeste plus exclusivement, par des troubles gastro-intestinaux caractéristiques ; il arrive même qu’ils soient absents. Eh oui, chez certaines personnes, aucun symptôme n’est perceptible. On parle alors de maladie cœliaque silencieuse.

Les symptômes ne touchent pas seulement le tube digestif et affectent toutes les parties du corps et même l’esprit. Voici quelques-uns des symptômes possibles en illustration comme suit :

Source illustration symptômes :Voir ici

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •