Les bienfaits des fruits et légumes

Spread the love

Les bienfaits des fruits et légumes

Est-ce que tu sais que manger des fruits et légumes prolonge la vie ?

Eh bien, en faisant le tour de la plupart des enquêtes épidémiologiques qui ont analysé les facteurs alimentaires impliqués dans la prévention de nombreuses pathologies, les fruits et légumes sont mis en évidence à travers leur rôle important.

Les nutritionnistes recommandent de remplir la moitié de son assiette de fruits et légumes. En effet, les fruits et légumes ont plusieurs bienfaits sur la santé, notamment la diminution de risques de souffrir des maladies chroniques.

Certains légumes à feuilles vertes constituent une source non négligeable de calcium. Plusieurs études scientifiques ont pu mettre en évidence un lien entre la consommation des fruits et légumes et un moindre risque de maladies, sans que l’on puisse préciser avec certitude les substances expliquant cet effet.

Pouvoir de préventions des maladies

1.Maladies cardiovasculaires

L’effet protecteur des fruits et légumes et directement associé à certains de leurs composés comme : les vitamines C et B9, les caroténoïdes, les polyphénols, le potassium, le calcium, les phytostérols et les fibres.

Le meilleur exemple est celui de l’alimentation méditerranéenne. En effet, plusieurs études ont montré le rôle protecteur des fruits et légumes vis-à-vis des maladies cardiovasculaires. Oui, car l’alimentation méditerranéenne est caractérisée par une forte consommation de fruits et légumes. 

2. Cancer

Plusieurs études scientifiques ont démontré que les fruits et légumes ont un effet protecteur sur notre santé. Protecteur des maladies digestives en particulier comme celles des voies aérodigestives supérieures (œsophage, cavité buccale, larynx, pharynx), de l’estomac, du poumon, du côlon et du rectum.

Plus de 250 études d’observation de type écologique, comparant des populations des malades à des non malades, au cours de plus des trente dernières années, ont établi une relation entre la consommation de fruits et/ou de légumes et les maladies cancéreuses. Un effet protecteur d’un ou de plusieurs groupes de fruits ou légumes, dans plus de 80 % d’entre elles, a été trouvé.

Concernant la mortalité, une étude réalisée en 2003, et les chercheurs ont observé, auprès de 11 940 participants, une alliance entre la consommation élevée de fruits et légumes et un faible taux de mortalité. La mortalité était 22% moins élevée chez les individus qui consommaient 7,5 portions de fruits et légumes par jour pendant la période étudiée comparativement aux gens qui ne consommaient que 1,5 portion.

Le secret des fruits et légumes sur les maladies cancéreuses est qu’est que certains de leurs composés comme les vitamines et le calcium, ont la capacité de favoriser et restaurer les transmissions des signaux intercellulaires, altérées lors du développement tumoral par l’activation d’oncogènes et/ou l’inactivation des gènes suppresseurs de tumeurs et interviendraient dans la régulation des mécanismes de prolifération et de différenciation cellulaires.

3. Hypertension artérielle

L’alimentation à base de fruits et légumes aurait pareillement un effet protecteur vis-à-vis de l’hypertension artérielle, facteur de risque classique et majeur de l’athérosclérose et de ses complications, notamment au niveau vasculaire cérébral.

4. Diabète

Le diabète, est aussi une maladie dont les arguments en faveur d’un effet protecteur des fruits et légumes sont autant forts, compte tenu de leur faible index glycémique et de leur richesse en antioxydants. Certaines études épidémiologiques ont mis en évidence un risque plus faible de diabète chez les sujets ayant une alimentation riche en fibres provenant des fruits de faible index glycémique et des légumes.

5. Surcharge pendérale

Les fruits et légumes possèdent également le pouvoir de la lutte contre la surcharge pondérale à cause de leur faible apport énergétique associé à leur bon apport en minéraux et en micronutriments protecteurs.

6. Ostéoporose

Nous les cœliaque et l’ostéoporose ! Afin de prévenir cette complication, la consommation des fruits et légumes procèderait par un effet alcalinisant et par le biais de divers polyphénols à propriétés phyto-oestrogéniques.

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire