Prédiction de la maladie cœliaque

Prédiction de la maladie cœliaque en trois (03) questions

1. Je suis atteint de la maladie cœliaque depuis l’âge de 6 ans. Les recherches sur les gènes responsables pourraient-elles expliquer pourquoi j’ai développé cette maladie à 6 ans et non pas à l’âge adulte ?

C’est une très bonne question sur laquelle les recherches travaillent pour apporter plus de précisions. Les chercheurs de Coeliac Uk pensent qu’il peut y avoir un lien entre l’âge auquel on contracte la maladie cœliaque et le risque génétique chez l’individu. Par exemple, les enfants porteurs du gène 2HLA-DQ2 courent un risque plus élevé et sont souvent diagnostiqués plus tôt dans la vie que les enfants porteurs d’un seul HLA-DQ2 ou HLA-DQ8. De plus, de nombreux autres facteurs qui ne sont pas dans nos gènes peuvent également influer sur le moment où une personne peut contracter la maladie cœliaque. Ainsi, même si une personne présente un risque relativement élevé pour la maladie cœliaque en raison de sa génétique, elle peut ne pas contracter cette maladie, que ce soit à un âge précoce ou plus avancé.

2. Pensez-vous que le dépistage des gènes liés à la maladie cœliaque soit utile pour identifier les personnes susceptibles d’être atteintes au sein d’une famille par exemple ?

Les gènes cœliaques les plus importants, HLA-DQ2 et HLA-DQ8, ne sont pas très utiles pour diagnostiquer la maladie cœliaque, mais ne sont utilisés que pour exclure un diagnostic de cette maladie. Bien d’autres gènes jouent un rôle beaucoup plus restreint dans la maladie cœliaque, de sorte que l’inclusion de ces gènes un par un dans les tests n’aidera probablement pas à identifier les personnes sensibles. Cependant, la génétique évolue rapidement et de nouvelles méthodes sont mises au point. Des nouvelles méthodes qui étudient la génétique complète d’un individu pour prédire le degré de risque qu’il présente pour certaines maladies. Les recherches travaillent dessus espérant que cela aboutira pouvoir prédire qui est susceptible et qui ne l’est pas à l’avenir.

3. Mon frère a été diagnostiqué de la maladie cœliaque après avoir eu de terribles problèmes intestinaux et une anémie. Je n’avais aucun symptôme, mais j’ai été examiné en tant que membre de la famille, et étonnamment, on m’a aussi diagnostiqué la maladie cœliaque. Bien que nous soyons apparentés, des différences dans les gènes pourraient-elles expliquer pourquoi il avait des symptômes et pas moi ?

D’aprés les recherches menées à Coeliac Uk, la réponse est oui c’est fort possible, surtout si vous n’êtes pas des jumeaux identiques, vous seriez quand même génétiquement différent de votre frère (bien que plus semblable que votre voisin d’à côté). Cependant, la génétique n’est pas la seule cause de la maladie cœliaque. Des facteurs environnementaux semblent également être en cause, par exemple l’hypothèse selon laquelle certaines infections intestinales contribueraient à déclencher la maladie ou à en aggraver les symptômes. Il se peut très bien que ton frère ait été exposé à l’un de ces facteurs environnementaux alors que tu ne l’étais pas, ou que tu réagissais différemment à ces facteurs environnementaux en raison des différences génétiques qui existent encore.

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire