Alimentation saine à zéro gluten – 1ère partie

Comment réussir une alimentation saine à zéro gluten ?

1ère partie : Tout commence dans ta tête !

 

C’est une question de « Mindset » ! Oui je dis bien de « ton état d’esprit » ou bien « ta façon de penser » 🤔

 

L’état d’esprit est considérer comme une compétence de base pour réussir votre alimentation saine à zéro gluten !

 

Ton diagnostique a confirmé la maladie cœliaque ?

Ton médecin t’a dit clairement que le seul traitement est « Une alimentation stricte à zéro gluten » & « À vie » !

Tu vas tout de suite penser aux croissants chauds et pains au chocolat pour le petit déjeuner, la pizza qu’on partage entre amis, les plats de pâtes qu’on prépare en famille lorsqu’on n’a pas beaucoup de temps pour cuisiner, les sandwiches pour le repas de midi au travail, …etc

 

En tout cas ta tête tourne dans tous les sens et tu te dis : Comment faire ? Par ou commencer ?

 

Eh bien, respire profondément…détends toi…je te promets que, même si ce n’est pas facile, tu peux changer ton mode de vie et tu vas le faire…y a pas de raisons !

 

Mais avant de perdre la raison en profitant au max de manger encore ce que tu aimes (réaction typique des débutants), tu dois tout d’abord accepter mentalement que tu ne peux plus jamais manger comme avant. C’est-à-dire, ni du pain de boulanger, ni pizza, ni plats de pâtes bien cuisinés, ni couscous,…etc.

 

Je te le répète… Tu ne peux plus jamais manger du gluten… jamais !

Tu te retrouves d’un coup dans une atmosphère ou tu es hypnotisé et bloqué ! …. C’est embarrassant, je le sais, je suis passée par là… et je te comprends mais ça fait partie des surprises de la vie!

Ton mode de vie doit changer et c’est à toi seul de le faire, personne ne le fera à ta place. Il s’agit de ta santé et ton bien être. Il s’agit bien de ton capital de vie !

Tu dois disposer d’une psychologie positive c’est-à-dire, être capable de voir le verre à moitié plein lorsque les autres le voie à moitié vide.

Tu dois être capable de traverser les épreuves que la vie sans jamais baisser les bras, ni renoncer !

Ce qui m’as permis d’avoir une vie de bonne qualité, c’est le fait de ne jamais tricher ni céder. Tout se passe dans ma tête.

 

Tu dois accepter que la seule et unique solution soit d’éliminer le gluten totalement de ton alimentation!

Le gluten est hélas un réel danger pour ta santé et bien être.

Même si une envie t’envahit c’est ta tête qui commande. A partir du moment où ta tête réalise cela, tu peux songer au plan à mettre en place pour changer ton mode de vie en changeant ton rythme et type d’alimentation.

 

Lorsque j’ai été diagnostiqué pour la première fois, je me souviens avoir dis à mon médecin que « maintenant que je connais finalement la raison de mes douleurs, je vous fais la promesse de respecter une alimentation à zéro gluten ».

 

Par contre, c’est grâce à mon mindset que j’ai décidé de savoir davantage sur la maladie cœliaque. Cela m’a beaucoup aidé à réaliser le danger de cette maladie. Eh voilà, aujourd’hui bien en forme et je profite de ma vie comme une personne non cœliaque et même mieux !

Celui qui souhaite arriver à bon port dois avoir un moral à toutes épreuve et en particulier la capacité à ne jamais perdre de vue son objectif. Voilà toute l’importance du Mindset : la capacité à tenir le cap pour s’assurer que le navire arrivera à bon port.

Je sais que la volonté de tout le monde n’est pas à la hauteur. Je te demande de suivre mon conseil. Donnes toi du temps. Tu es dégouté…peut être énervé… c’est normal de pleurer ton ancienne alimentation…. Tu es triste !

 

OK !🤔

       Passons maintenant aux choses sérieuses.

Regarde en avant et non en arrière.

Préfères-tu une vie saine à zéro gluten ou bien une vie misérable et amère avec des douleurs ?

Tu ne peux plus manger du gluten ? Tant pis !

Regardes les choses en face…..il y a pire dans la vie…oui bien pire !

Un défi mental à relever

Oui, il s’agit bien d’un défi mental à relever, si non tu ne réussiras jamais à te passer du gluten. Mes parents et proches trouvent que ma volonté ne cesse de grandir grâce à ma maladie. En effet c’est une question de confiance en soi. Tu gagneras confiance en toi au fur et à mesure ; une confiance en toi que tu peux appliquer par la suite sur tous les autres aspects de ta vie.

Connais-tu cette citation « La confiance en soi est le premier secret du succès » ?

                                                                          (Ralph Waldo Emerson 1803-1882)

 

Mais si chacun est son propre artisan, comment développer et gagner cette confiance en soi ?

1 / D’abord faut bien se connaitre

Prenons-nous suffisamment le temps de nous connaitre ? Certainement pas !

Pour avoir confiance en soi, il est impératif de savoir qui tu es, de bien te connaitre et pour cela, vous vas devoir effectuer un véritable travail sur toi-même.

Quelles sont tes qualités ? Quels sont tes défauts ?

L’objectif est de tirer la meilleure partie de ton analyse.

Plus tu seras honnête et sincère envers toi-même, plus tu pointeras du doigt les choses sur lesquelles tu dois travailler et les points positifs à mettre en avant.

Ainsi avec une meilleure conscience de soi, tu seras en mesure d’opérer des changements et de renforcer ta confiance

Tes atouts vont te servir à te tirer vers le haut, à te montrer sous ton meilleur jour.

2/ Arrête de te saboter et fais taire ta petite voix intérieure

Oui ! Une petite voix intérieure qui te honte et t’envoie régulièrement des messages du genre «  ce n’est pas possible,  je n’arriverai jamais »… Fais-la taire fermement en lui répondant par « c’est possible, je vais y arriver »

3/ Transforme ta peur en énergie positive !

Tu éprouves une peur qui te panique ? Ne dépense pas toute ton énergie et tes pensées à essayer de dissimuler ta nervosité. Essaye au contraire de la transformer en actions positives : souris à la vie, parle aux gens, vas vers les autres, positive attitude….:)

Comme ça, dans les prochaines semaines, si tu respectes tous ce qu’on vient de dire, je te promets que tu passeras effectivement de «Je ne peux pas respecter mon alimentation à zéro gluten» à «Je ne veux plus de ces malaises et douleurs de la maladie cœliaque».

Et une fois que tu y parviens, tu es à mi-chemin 🙂

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire